Mardi 24 juin 2008 à 8:40

 


Dans son livre  " Il était un piano noir... Mémoires interrompus "  Barbara écrivit après la rupture avec Hubert Ballay, ce haut fonctionnaire  : "  Dorénavant, je suis seule, plus rien ne va pouvoir me détourner de ma route, telle que je l'ai toujours pressentie. Rien, ni personne, aucun homme, aucun amour. Bien sûr, des hommes et des amours, mais c'est différent. " Ballay aurait pu être une liaison durable, mais la géographie les éloigna. Elle écrivit pour lui l'une de ses plus belles chansons d'amour " Dis quand reviendras-tu ? " que, plus tard, le public reprendra en choeur pour qu'elle revienne sur scène. Elle rencontra lorsqu'elle chantait à L'Écluse cet homme à la personnalité affirmée. Diplomate puis, plus tard, directeur général des disques Barclay, Hubert Ballay est également compositeur, auteur et aussi le créateur du dessin animé pour enfant " Watoo Watoo " Une idylle et plus si chacun d'eux n'avait eu une vocation non pas contradictoire, mais différente. Il accepta un poste en Côte d'Ivoire où il deviendra conseiller du président Houphouët-Boigny. La séparation fut douloureuse, mais elle, pouvait-elle abandonner Paris qui commençait à la connaître ? Pourtant, elle le rejoignit et chanta au Centre Culturel d'Abidjan, mais également dans le cabaret " Le Refuge " dont le propriétaire était Jo Attia, authentique voyou. Lorsque Barbara se produisait sur la scène de son établissement où se croisaient les cafards et la racaille des quartiers chauds de Treichville, Attia sortait son révolver, le mettait bien en évidence sur sa table et disait  : " Le premier qui ricane ou n'applaudit pas assez fort, je le flingue ! "  Barbara dans ses mémoires dira  : " Je n'ai jamais été écoutée et ovationnée aussi spontanément ! "  Voulait-elle seulement vérifier si son amour était plus fort que le destin qu'elle avait choisi ? Elle repartira seule. Il devait revenir. Elle attendit. Il tardera...  "  Si tu ne comprends pas qu'il te faut revenir, je ferais de nous deux mes plus beaux souvenirs. ",  écrira-t-elle alors. Ainsi s'acheva cet amour où nul ne renoncera à soi-même, mais renoncera à l'amour.

Par chouchou2315 le Mardi 24 juin 2008 à 17:13
Ah l'amour, même après les ruptures il reste beau parfois...
Gros bisou à toi <3 très fort^^
Par invite le Mardi 24 juin 2008 à 21:01
C'est par la séparation qu'on évalue la force des liens
] Gérard Gévry [

Bisous toi !
Par Pascale le Mardi 24 juin 2008 à 22:46
La vie ne cesse pas après une rupture, le fil du temps ne casse pas.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast